Blog d'actualité – Assurances VIGREUX-SEREMET

Une histoire d'assurance

Bienvenue dans l’ère de la consommation collaborative

Poster un commentaire

Echange, prêt, troc, revente ou location entre particuliers : plus qu’un phénomène de mode, la consommation collaborative est en train de devenir un nouveau modèle économique. Incursion dans le monde de la sharing economy ou économie de partage… tegle D’après l’enquête « Nouvelles consommations, nouvelle confiance », réalisée par TNS Sofres pour Le Groupe La Poste – Observatoire de la confiance de la Poste (novembre 2013), 8 Français sur 10 pratiquent ou ont l’intention de pratiquer la consommation collaborative. Apparue avec le développement d’internet et des réseaux sociaux, et amplifiée avec la crise, l’économie de partage séduit de plus en plus. Dans ce nouveau mode de consommation basé sur le service rendu, c’est l’usage et l’accès aux biens qui prime sur la propriété. Alors, pourquoi un tel engouement ? Entre motivation financière et engagement sociétal. Que ce soit pour acheter, vendre, louer, échanger ou troquer, les adeptes de l’économie collaborative ne rejettent pas massivement la société de consommation. Ils sont, selon une enquête de l’ADEME², avant tout à la recherche d’économies et d’échanges, et surtout souhaitent reprendre le contrôle, devenir des « consom’acteurs ».D’après un sondage Mediaprism / 60 Millions de consommateurs² réalisé en septembre 2014, les français pratiqueraient la consommation collaborative pour des motivations plus financières (78% des répondants) qu’idéologiques (43% des répondants). Pour autant, les valeurs sociales ne sont pas en reste. Partager un logement, une voiture, une machine à laver ou échanger un service permet de créer du lien, faire de nouvelles rencontres, vivre une nouvelle expérience, source de convivialité. Alternative à l’hyperconsommation, la sharing economy répond enfin à une préoccupation environnementale. Mutualiser ses biens, donner une seconde vie aux objets, est une façon de consommer mieux et de façon plus écologique. De la voiture au logement en passant par les vêtements, l’alimentation et les services… Impossible de tous les lister, mais peu de domaines y échappent. Petit tour d’horizon des principaux modes de consommation collaborative. Roulez alternatif. Vous souhaitez dépenser moins tout en limitant les émissions de CO2 ? Le covoiturage et l’auto partage sont faits pour vous. Principe du covoiturage : vous partagez votre voiture avec d’autres passagers qui font le même trajet que vous moyennant une participation aux frais de déplacements. Parmi les sites de covoiturage mettant en relation conducteurs et passagers : http://www.blablacar.com, http://www.covoiturage-libre.fr ou encore http://www.idvroom.com. Autre solution : l’auto partage. Des véhicules sont mis à disposition des usagers qui les louent le temps de leur déplacement. En plus des sites d’auto partage professionnels (Autolib, Mobizen…) il existe des plateformes de réservation entre particuliers comme Drivy (assuré par Allianz), Livop, Buzzcar… Alors, plutôt que de laisser votre voiture garée 90% du temps, pourquoi ne pas la mettre en location en ligne ? Dormez chez l’habitant. En matière d’hébergement aussi les consommateurs collaboratifs ont le choix. Si vous voyagez avec un petit budget ou si vous cherchez simplement à vivre une expérience locale, optez pour la location d’une chambre chez un particulier, ou carrément louez un appartement ou une maison, en allant des sites tels que Airbnb, BedyCasa, Sejourning… Mais si vous souhaitez ne rien débourser du tout, vous pouvez échanger votre logement, le temps des vacances… même pour un appartement à la montagne sur trocmaison (la version française de Homeexchange), Guest to guest, Home Link. A moins qu’un simple canapé ne vous suffise, et dans ce cas, faites-vous héberger gratuitement en allant sur couchsurfing. Achetez, vendez, louez vos objets et vêtements… Vous ne vous servez plus de la poussette du petit dernier ? Offrez-lui une seconde vie en la vendant sur e-bay, le Bon coin ou Price Minister. Vous avez besoin d’une perceuse ? Plutôt que d’en acheter une qui ne vous resservira pas avant l’année prochaine, louez-la sur zilok ou e-loue. Si vous aimez le troc, vous pouvez même échanger vos chaussures contre un sac sur Pretachanger ou des cours d’anglais contre des cours de cuisine sur Gchangetout. (2) L’ADEME a fait réaliser en avril 2013 à partir des données de l’observatoire des modes de vie et consommation d’IPSOS « les 4500 » une étude sur « les Français et les pratiques collaboratives : qui fait quoi et pourquoi ? ».

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s